Hitte tout d'abord désigne la première maison du village , celle située au début du village , ma maison dont je suis très fier 

la croix de Hitte

La croix de Hitte au départ c'est une Montjoie . En 935, il y avait même un hotel votif où les gens venaient prier. Par la suite, vraisemblablement, il devait y avoir une vierge, éclairée toute la nuit avec des cierges pour signaler l'entrée du village . C'était le rôle de la Montjoie . Vous en avez encore une à l'entrée de Loubajac quand vous venez de Lourdes (cf ci-dessous)

voici un dessin certes grossier qui vous montre la croix de Hitte tel que je l'ai connu et telle qu'elle était en 1962

Voici à quoi ressemblait le carrefour de 1962 , et même avant. Cela posait des problèmes pour les camions, les grosses machines agricoles; et puis la croix était en très mauvais état . Là, se célébrait la cérémonie des rameaux , la fête Dieu. Je me rappelle de la rue que l'on nettoyait et que l'on recouvrait de pétales de roses pour que le prêtre , passant avec le dais , portant le Saint Sacrement lors de la fête Dieu, tandis qu'aux rameaux, nous tendions nos rameaux , chargés de galettes appétissantes, de diverses confiseries au chocolat ; ils nous tardaient que la cérémonie s'achève pour manger les garnitures de nos rameaux .

 

voici à quoi ressemblait la cérémonie de la fête dieu avec le dais pour ceux qui ne l'ont pas vécu
voici à quoi ressemblait la cérémonie de la fête dieu avec le dais pour ceux qui ne l'ont pas vécu

Voici ce qu'avait relevé Mr Gérard Gaston de Pontacq à propos de la Montjoie de Hitte:

Repris dans le bulletin de avril 1895

La Montjoie de Hitte (945) à Lamarque-prés -Béarn 

Depuis des siècles une montjoie pyramidale haute de 3 ou 4 m, surmontée d'une petite croix en pierre , s'élevait au sud-est du village sur la route de Lourdes, au quartier Hitte. Ce modeste monument construit en maçonnerie disparut durant la mission prêchée à Lamarque par les R R P L BORDEDEBAT ET CARRERE du 2 au 16 mai 1890 , Mr Cuihé étant le curé de la paroisse.

Trouvant le monument trop petit, la population du quartier voulut la remplacer par une belle croix en bois. Des ouvriers furent appelés pour démolir la montjoie . Mais qu'elle ne fut pas leur étonnement et leur surprise , quand leurs yeux aperçurent, gravé au pied de la croix qui couronnait le monument la date de 945, date de l'érection de la montjoie. On regretta , trop tard , de l'avoir renversée.

vous pensez que la croix fut gardée avec soin comme un témoignage de nos pères, et placée soit à l'église ou dans un autre endroit digne d'elle? Détrompez-vous . Les ouvriers démolirent la montjoie, laissèrent tomber la croix qui se brisa et personne ne prit soin d'en recueillir les débris. Cette montjoie avait été érigée à l'époque des invasions normandes .

 

le nom de montjoie, en latin gaudium, en patois montgoye, correspond d'après Du Cangé , aux tas de pierres dressés de loin en loin pour rassurer et orienter les voyageurs; elles devinrent plus tard , le nom privilégié de certaines stations particulièrement recommandés à la piété des fidèles . Dans nos contrées , "montjoie" fut un nom commun désignant une sorte de pile surmontée d'une croix ou d'une nichhe à statue , qui sont encore très visibles dans plusieurs quartiers .

 

 

 

ça c'est un clin d'oeil aux anciens qui se rappellent du temps où la maison des Marque Sans, était encore la propriété Pasquine, qui avait en face un verger , peu à peu laissé , mais qui avait 3 cerisiers bien connus par tous les gourmands du coin qui:

                                 - soit montaient dans les arbres pour faire cueillette(malgré la défense acharnée de Mme PASQUINE,

                                - soit les petits malins , montaient sur le toit de leur voiture qu'ils avaient garées près du mur, pour atteindre les belles                                               branches chargées de cerises

Avec un ami , on se régalait du spectacle de puis le portail de Hitte.

le carrefour aujourd'hui